Bénédiction de l’école et de l’église de Moulouangou

 

 

Bénédiction de l’école et de l’église de Moulouangou

 

Dimanche 31 janvier 2010, jour de la fête de Saint Jean Bosco,  prêtre italien ayant consacré sa vie à la formation et à l’éducation des jeunes, Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala, a procédé à la bénédiction de la nouvelle église de la communauté Saint Charles Lwanga de Moulouangou, et du nouveau bâtiment de l’école de ce village. La célébration eucharistique, qui a accompagné cette cérémonie, s’est déroulée dans la cour de l’église, qui est une annexe de la cathédrale Sainte Monique de Kinkala. L’évêque de Kinkala était entouré du Nonce apostolique au Congo et au Gabon, Mgr Jan Romeo Pawlowski, et du Préfet apostolique de la Likouala, Mgr Jean Gardin. Sans oublier l’Ambassadeur d’Italie au Congo, Dr  Francesco Paolo Venier, et bien d’autres autorités politico-administratives, telles que le Préfet du Pool, le médecin-Colonel Michel Sangha, le troisième-vice président du Conseil économique et social, Michel Mampouya, le président du Conseil départemental du Pool, Fidèle Nkanza, le commandant de la zone militaire de défense n°8, le Colonel Michel Samoungana.

 

                         

                             Mgr Portella pendant la cérémonie de bénédiction

 

On y a également noté la présence de plusieurs prêtres, religieux et religieuses, venus de l’archidiocèse de Brazzaville, du diocèse de Pointe-Noire, du Cameroun et d’Italie. Au nombre desquels on peut citer les Abbés Léonard Milongo, Vicaire général de l’Archidiocèse de Brazzaville, Mesmin Prosper Massengo, Secrétaire général de l’Acerac (Association des Conférences Episcopales de la Région d’Afrique Centrale), le Père Gianni Toni, curé de la paroisse Santa Domitilla de Latina, dans la région Lazio (Italie), et Sœur Brigitte Yengo, présidente de la Fondation Cardinal Emile Biayenda. Enfin, de nombreux fidèles chrétiens, venus aussi bien de toutes les communautés de la paroisse cathédrale Sainte Monique de Kinkala que de Brazzaville, ont pris d’assaut cette petite localité de Moulouangou, située au bord de la route nationale n°1, à quatre kilomètres de Kinkala.

 

Cette messe de bénédiction a été animée par la chorale Sainte Monique et la Schola populaire de Kinkala, avec la participation du Kilombo de l’Eglise évangélique du Congo. Libérant son homélie en trois langues, à savoir le français, le lari (la langue locale) et l’italien, l’Abbé Camille Biemoundonghat, prêtre du diocèse de Kinkala, professeur de théologie dogmatique au Grand séminaire de théologie Cardinal Emile Biayenda et responsable de la formation permanente du diocèse de Kinkala, s’est exprimé en ces  termes : « Une chapelle bénite est le lieu, par excellence, de la célébration de la messe, de la prière, de l’écoute de la Parole de Dieu, de la rencontre avec le Seigneur ». Le prédicateur du jour a attiré l’attention des chrétiens qui, vraisemblablement, ont perdu le sens du sacré : « Il faut vénérer la maison de Dieu, avant d’y entrer : le chrétien doit faire la génuflexion, accompagnée du signe de la croix », a-t-il précisé.

 

Peu avant la fin de la messe, l’Abbé Bienvenu Manamika, curé de la paroisse cathédrale Sainte Monique de Kinkala et Vicaire général du Diocèse, a remercié toutes les personnes qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de cette œuvre. Et il a invité certaines personnalités à prendre la parole. C’est ainsi que, s’adressant à l’assemblée des fidèles, les deux diplomates, à savoir le Nonce apostolique et l’Ambassadeur d’Italie au Congo, ont, tour à tour, exhorté les chrétiens à la solidarité, à la charité et au partage. « Ces personnes qui vous ont aidés, depuis l’Italie, ne sont pas des rois, ils sont comme vous, ils ont mis à votre disposition le fruit de leur travail», ont-ils martelé. M. Pierre Gombissa, inspecteur de l’enseignement primaire de la circonscription de Kinkala I, a, quant à lui, exprimé sa vive gratitude aux bienfaiteurs, pour le don de l’école de Moulouangou, un beau bâtiment de trois salles de classe. Après avoir rappelé que cette école primaire fut créée en 1940, par les missionnaires catholiques, il a, à cette occasion, dit haut et fort : «Désormais, l’école de Moulouangou portera le nom de l’école Achille et Marcella Salvagni de Moulouangou ».

 

Il sied de rappeler que l’ancien bâtiment abritant cette école s’était complètement dégradé, à la suite des conflits sociopolitiques que le département du Pool a connus. C’est ici l’occasion de signaler la présence, à Moulouangou, du couple Gaetano Salvagni et famille, pourvoyeur principal des fonds qui ont permis la construction de ce nouveau bâtiment. Et c’est le Père Gianni Toni, curé de la paroisse Santa Domitilla de Latina, en Italie, également présent à la cérémonie de Moulouangou, qui s’est chargé d’équiper aussi bien l’église que l’école, en bancs et tables-bancs.

 

Avant la fin de la messe, Mgr Louis Portella Mbuyu a pris la parole, pour remercier toute l’assemblée des fidèles venue à cette messe. L’ordinaire du lieu a offert au couple Gaetano Salvagni et famille un cadeau souvenir, pour le compte du diocèse de Kinkala. II a, enfin, loué la persévérance et le courage de l’Abbé Bienvenu Manamika, en tant que curé de la paroisse cathédrale ayant supervisé les travaux de construction de ces deux édifices, pour tout le travail bien fait. Le repas de famille, qui s’en est suivi, a été agrémenté par l’orchestre Foceb Sound, de la Fondation Cardinal Emile Biayenda, sous l’œil vigilant de Sœur  Brigitte Yengo.

 

                             Abbé Eric Paul GOMA

                             Prêtre du Diocèse de Kinkala

 

( Source : LA Semaine Africaine, n° 2967 du vendredi 5 février 2010, p.9. Mais le texte publié ici a été reformulé par nos soins)