La Parole de Dieu aujourd'hui

 

 

 

Editorial 

 

La Parole de Dieu aujourd'hui

 

C’est ainsi que nous avons voulu intituler cette rubrique qui se propose de publier pour nos internautes des méditations sur la Parole de Dieu et des réflexions d’ordre théologique. Nous sommes conscients qu’au moment où nous mettons sur la toile le site lui-même et son contenu, notre diocèse de Kinkala (comme d’ailleurs la majeure partie du territoire national congolais) n’est pas encore connecté au réseau Internet. Cela peut alors paraître comme une contradiction : pourquoi un site Internet pour un diocèse dont les fidèles n'ont pas encore accès à l'Internet grand public ? La question est légitime. Mais, pour nous, c’est un souci que nous avons voulu exprimer : le souci de la présence au monde et du témoignage de l’Evangile à travers le Net. Nous y sommes !

 

Nous y sommes avec nos limites. Nous y sommes avec nos manques chroniques. Nous y sommes pour le service à l’humanité. « Je n’ai ni or ni argent, disait Pierre à l’impotent du temple, mais ce que j’ai, je te le donne » (Ac 3,6). Nous essayons, nous aussi, de donner ce que nous avons, mais avant tout c’est ce que nous sommes que nous voudrions bien donner, et à qui le veut bien. Il ne faut pas attendre d’avoir tout pour commencer à donner. Comme des petits enfants, ils n’ont rien à donner, mais ils peuvent sourire ; et ce sourire devient une grande joie pour ceux qui sont autour. Alors ils savent donner la joie.

 

Je pense à l’expérience de Jérémie qui, devant le Seigneur qui le choisit et l’envoie, objecte qu’il est trop jeune (Jr 1,6), et donc il lui manque l’âge ; ou à Isaïe qui a des lèvres impures (Is 6,5), donc il lui manque la sainteté, etc.  Et la liste peut être allongée à souhait. Pour eux, c’est le Seigneur qui a suppléé au manque. Daigne-t-il conduire cette initiative quelque peu téméraire et suppléer aussi à tous nos manques. « Ma grâce te suffit, disait Paul, en rapportant des paroles du Seigneur à son endroit, car la puissance se déploie dans la faiblesse » (1Cor 12,9).

 

D’ores et déjà, nous pouvons rendre grâce à Dieu pour son amour et sa providence. Nous pouvons aussi compter sur la collaboration de tous ceux à qui est confié cet instrument, « aréopage des temps modernes », pour reprendre les mots du serviteur de Dieu, le Pape Jean Paul II, dans  sa lettre Encyclique sur la validité du précepte missionnaire, Redemptoris Missio (n° 37). « Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s’illumine pour nous, et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut parmi toutes les nations » (Ps 67/66,1).

 

 

Abbé Ildevert Mathurin MOUANGA

Animateur de la rubrique "La Parole de Dieu aujourd'hui"